Tribu de chats, la marque pour tous les amoureux des chats
Accueil du site de la marque Tribu de chatsA propos de la créatrice de la marque Tribu de chatsEn savoir plus sur la marque Tribu de chatsDevenir ambassadeur de la marque Tribu de chats
chercher dans la boutique

Pourquoi vous ne me verrez plus sur les marchés

8/10/2018
Pourquoi vous ne me verrez plus sur les marchés
Crédit photo: Pixabay.com
Voilà, le dernier trimestre de l’année est arrivé, c’est la période où on commence à penser aux fêtes. C’est la plus grosse période d’activité  pour les créateurs, Noël étant la meilleure période pour vendre. Qui dit Noël dit aussi marchés de Noël qui fleurissent un peu partout ! Ils se multiplient chaque année, on en trouve un peu partout, de toutes les tailles. 
Je vais vous parler ici de l’image d’Epinal qu’on a de ces marchés et de leur réalité à travers mon vécu.
Après avoir exposé plusieurs années de suite sur les marchés de Noël, j’ai décidé d’arrêter, et voici pourquoi :
 
 
Au début, quand on commence à faire les marchés de Noël on a certaines attentes et une image quelque peu idyllique !
 
On imagine les jolis chalets, les illuminations, les bonnes odeurs et les beaux produits exposés sur des stands bien agencés, une foule de gens émerveillés par tout ça, une ambiance conviviale.
Lorsqu’on s’inscrit pour participer on nous vante la super organisation qui sera faite pour faciliter le travail des exposants, les animations qui seront proposées pour égayer la journée et le nombre de visiteurs attendus.
C’est sûr ça va être une super journée, qui va nous plonger directement dans l’ambiance des fêtes ! 
Il n’y a plus qu’à se préparer pour l’occasion : choisir toutes les créations à vendre, le matériel pour exposer et ce sera bon. Comme c’est de la vente en directe c’est plus simple que pour vendre sur internet, il y a moins tâches sur lesquelles se concentrer.
Comme il va y avoir plein de monde, je vais rencontrer les gens, pouvoir leur parler de mes produits et ça va me permettre de me faire connaître.
Humainement ça va être une journée agréable car ça va être convivial : on va bien parler avec les autres artisans, c’est l’occasion de sympathiser avec de nouvelles personnes et de s’entraider.
Professionnellement je vais faire plein de ventes car les gens viennent sur les marchés pour acheter, et c’est plus facile que sur internet car là ils peuvent voir les produits, les toucher.
Vraiment j’ai hâte !
 
 
Mais ce qu’il se passe réellement est légèrement différent...
 
Les jolis chalets sont loin de ceux imaginés ! Si il y en a ils sont petits, sous la pluie, dans le froid, loin du côté chaleureux espéré ! Ou alors ce n’est qu’un simple chapiteau bâché. Sinon ce sont des salles des fêtes pas toujours très accueillantes. Partout des stands bien ou mal répartis (alors que certains sont bien visibles d’autres se retrouvent dans des recoins), à l’allure disparate et entre lesquels on n’a pas toujours la place pour circuler et où il est souvent difficile de bien s’installer. L’ambiance Noël féérique n’est pas vraiment au rendez-vous... Côté animations, elles sont soit inexistantes soit exténuantes car bruyantes (musique insupportable, animateur qui crie dans son micro) et en  boucle toute la journée : on ne peut plus ni les voir ni les entendre. 
Il a fallu préparer énormément de choses: avoir un stock conséquent (vu les nombreuses ventes à venir...), étiquetter chaque produit, bien les emballer pour le transport, préparer les emballages, la caisse, penser à tout pour  le stand. Il a fallu arriver tôt le matin pour s’installer, et il est impossible d’exposer comme prévu puisque la configuration du stand ne correspond à la mise en scène prévue chez soi. Et le soir, alors qu’on est fatigué, il faut tout re-ranger, sauf que je ne sais pas par quel miracle, les produits ne logent plus comme à l’aller alors qu’il y en a eu de vendus ! Et tout ceci n’est valabe que pour une journée, car il faut recommencer la même chose pour les autres jours. Alors que sur internet ce sont des efforts qui sont fait pour le long terme.
Cela demande énormément de temps de préparation et de présence, temps qui est perdu, car il n’y a pas de rémunération sur ce temps là.
Côté visiteurs on loin, très loin du nombre annoncé (jusqu’à 10 fois moins !). Résultat c’est une journée très longue où on attend et où on s’ennuie. Et le peu de visiteurs présents ne sont pas des plus enjoués : ils passent devant les stands et lorsqu’ils s’y arrêtent ils n’ont pas vraiment envie qu’on leur parle ! Heureusement il y a quand même des gens qui s’rra^tent, qui s’intressent et qui ont très sympathiques. Mais ceux là ne sont pas assez nombreux.
Bon pour passer le temps on va se soutenir entre exposants... ou pas ! Les autres artisans ne sont pas là pour sympathiser (avec bien sûr des exceptions !), c’est chacun pour soi, et plutôt que de s’entraider il vaut mieux critiquer le voisin ! Ce que font les autres c’est mal fait, c’est trop cher, pas assez cher, ils font de la concurrence, ils n’ont rien inventé, etc. Toujours les mêmes rengaines.
Concernant les ventes, étant donné qu’il n’y a pas foule elles ne sont pas nombreuses n’ont plus. La plupart de gens ne viennent pas pour acheter mais pour se balader (est-ce qu’on ne l’a pas tous fait ?). Et sinon ils espèrent trouver une bonne affaire comme sur une braderie, et tente même de négocier avec toutes les remrques pleines de mauvaises foi : c’est trop cher, est-ceque ça va être de bonne quelité, je peux le faire moi-même, etc.. Ils ne respectent pas non plus la marchandise car à la fin de toucher et d’essayer dans tous les sens ils salissent, abîment les produits.
Là encore on entend toutes les excuses de mauvaise fois de la part des exposants (certaines auxquelles j’ai été tentée aussi) : l’année dernière ça avait mieux marché, c’est à cause de la crise, c’est de la faute des autres exposants qui ne sont pas de vrais créateurs, c’est à cause du temps, c’est parce qu’il y a un autre marché pas loin, et bien d’autres excuses.
 
En résumé faire un marché c’est une journée très longue et fatiguante, avec beaucoup d’investissements pour très peu de retombées, une journée qui n’a pas été rentable, et décevante sur tous les plans. Parce qu’il y a trop de marchés et que ça en tue l’intérêt, parce que dans certaines régions il n’y a pas la culture du marché comme ailleurs pour que cela fonctionne, parce que la clientèle n’est pas ciblée comme sur internet pour que les ventes se fassent et parce que beaucoup sont trop individualistes pour que ce soit une belle journée.
Ben sûr d’autres créaeurs vous diront tout le contraire car il y a certainement des marchés magnifiques qui valent la peine mais aussi parce que beaucoup n’osent pas avouer la vérité ou l’enjolivent pour se mettre en avant. 
 
Une fois qu’on connaît la réalité, on n’est moins enjoué pour les prochains marchés, on les fait même à contrecoeur mais avec l’espoir que ce sera différent. Mais après le même constat partout, j’ai compris que ce n’était pas un bon plan. Voilà pourquoi vous ne me verrez pas sur les marchés cette année. Et que j’ai décidé de me consacrer entièrement à vous fidèles clients du net pour qui j’ai plaisir de créer et avec qui c’est un réel plaisir d’échanger! 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
Patte de chat, Tribu de chats

Un fond d'écran en cadeau pour vous remercier de toute commande passée sur le site

Blog "Une vie de chat", Tribu de chats

Agenda de la Tribu de chats

Newsletter de la Tribu de chats

Livre d'or de la Tribu de chats

Avis des clients de la Tribu de chats

Bonus à télécharger

Patte de chat, Tribu de chats
 

Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Expédition sous 72h
Expédition 72h
Envois à l`étranger
Envois vers l'étranger
SATISFAIT_ou_REMBOURSE_ retour accepté sous 7 jours
14 jours de rétractation
Actualité



 
Liens



 
Mon compte


 

© 2013-2019. Delphine Autier. Tous droits réservés.Patte de chat, Tribu de chats